Sélectionner une page

NOUVEL EP « JE SUIS LA FORÊT » disponible

ON Y ÉVOQUE LE PASSÉ, LE PRÉSENT ET LE FUTUR,
SANS REGRET, SANS AMERTUME.
CAR CHEZ NOUS, RIEN N’A DE FIN.
TOUT N’EST QUE DÉBUT DE QUELQUE CHOSE,
NAISSANCE OU RENOUVEAU.
« SI C’ÉTAIT À REFAIRE ? OUI, ON LE REFERAIT,
ET PLUTÔT DEUX FOIS QU’UNE. »

LES ANNÉES PASSENT, LES SOUVENIRS RESTENT.
LES ENFANTS RESTENT MAIS CHANGENT DE COSTUME.
LES JEUX NE SONT PLUS LES MÊMES,
MAIS ON JOUE TOUJOURS AUTANT.
DE L’EAU A COULÉ SOUS LES PONTS
ET CELLE D’UNE PISCINE ABANDONNÉE
S’EST ÉVAPORÉE.
RIEN NE NOUS EMPÊCHE D’Y RETOURNER,
ENCORE, TOUJOURS.
C’EST UN ENDROIT SECRET,
C’EST LA PISCINE,
ET ELLE EST MISE EN IMAGES
PAR BRUNO MATHÉ.

CRÉER UNE PISCINE DE LUMIÈRE…
C’EST UN PEU L’IDÉE FOLLE
QU’ONT EU NOS AMIS DU COLLECTIF OH1.
ILS NOUS ONT PLONGÉS
DANS UN CUBE DE CUBES LUMINEUX,
RELIÉS AUX NOTES D’UN CLAVIER,
POUR UNE SESSION IMMERGÉE.
ON VOUS LAISSE NAGER DANS CETTE
CRÉATION ÉPHÉMÈRE MONTÉE À AKWABA
ET CAPTÉE PAR SEB HOUIS!

UN DÉCOR ÉPHÉMÈRE,
DES LUMIÈRES EN CYCLES,
UN PLAN SÉQUENCE SANS AUCUNE COUPURE.
DES JOURS DE BOULOT POUR UNE ÉQUIPE
DE TRENTE PERSONNES AUSSI FOLLES QUE DÉVOUÉES,
QUI AVAIENT COMMENCÉ SUR UN COUP DE TÊTE
ET ONT FINI SUR LES ROTULES.
ET LES AIGUILLES D’UNE HORLOGE QUI TOURNENT,
INDÉFINIMENT MAIS À L’INFINI,
POUR MIEUX LAISSER LE DÉBUT DE QUELQUE CHOSE
SUCCÉDER À L’ENFIN D’UN AUTRE…